fbpx
Mademoiselle a trois ailes

Structurellement créative

Comment définir les compétences du héros en 3 points clés ?

Dans la littérature théorique et scénaristique, le personnage compte trois niveaux de caractérisation :

  • le besoin conscient
  • les peurs infantiles
  • et le besoin moral.

Les compétences du protagoniste, autrement dit ses savoir-faire appartiennent à sa sphère consciente, celle du premier niveau. Je vous propose de nous arrêter un moment sur cette notion de compétence.

Les compétences se définissent aussi bien dans les ressources que dans les freins internes du héros. En d’autres termes, d’une part il y a ce qu’il sait faire et d’autre part ce qu’il ne sait pas faire. Ce en quoi il est incompétent. Connaître les lacunes de votre personnage vous permet notamment de compléter ses connaissances avec celles de ses alliés. Une équipe ou un binôme se construit sur les forces et les faiblesses complémentaires de ses membres.

Les ressources en savoir-faire du protagoniste se composent quant à elles en trois grandes catégories :

les connaissances,

les expériences

et les compétences comportementales.

On distingue nettement ce qui est de l’ordre de la connaissance académique et théorique, de ce qui est de l’ordre de la pratique et de l’habileté. En anglais, on utilise pour qualifier ces aptitudes, le terme de Hard Skills (ce que l’individu connaît et sait faire).

Les compétences comportementales ou les Soft Skills indiquent au contraire comment et dans quel état d’esprit l’individu le fait, autrement dit son « savoir-être ». Cette précision est particulièrement intéressante à relever, car elle vous offre la possibilité d’apporter de la nuance voire de la dérision à votre personnage.

Jumenji, Dwayne johnson

Dans le dernier Jumanji, les héros du jeu n’ont qu’à toucher leur cœur pour qu’une pop up s’ouvre avec l’énumération de tous leurs talents. Le Dr Bravestone est archéologue et explorateur, il a donc des connaissances en histoire, en architecture et en techniques de survie. En termes d’expérience, il sait escalader et utiliser un boomerang. Et pour ce qui est de ses soft skills, il est rapide, courageux et possède le regard de braise le plus intense qui soit !

Vous savez maintenant que j’aime bien rapprocher et comparer mes techniques d’écriture et de marketing. Je vous propose donc le petit exercice suivant. Décrivez les compétences de votre personnage auteur en termes de ressources et de freins d’une part et décomposez vos savoir-faire en définissant vos connaissances, vos expériences et vos Soft Skills.

À vous de jouer…

Laetitia

Elle a consacré ses études et une partie de sa carrière à comprendre ce qui faisait d’une histoire, une « bonne » histoire. Quelles en étaient les composantes structurelles ? Comment s’architecture un récit ? Quels sont les ingrédients indispensables ? De l’idée à la rédaction, elle a mis au point une méthode d’écriture qui s’appuie sur des approches scénaristiques anglo-saxonnes, sur un marketing d’auteur 3.0 et sur des outils de coaching empruntés aux neurosciences. Avec ce procédé, elle offre aux auteurs l’opportunité d’écrire la « meilleure » histoire de leur vie.

2 réflexions sur « Comment définir les compétences du héros en 3 points clés ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 4 =


Revenir en haut de page