fbpx
Mademoiselle a trois ailes

Structurellement créative

Quel est l’écosystème d’un personnage de fiction ?

Avant d’être une problématique d’auteur, le personnage de fiction est avant tout un sujet de bac ! Dans nos jeunes années, nous avons étudié le personnage dans la littérature classique et moderne.

 Le personnage de roman dans l’histoire de la littérature

Dans l’antiquité, le personnage est un héros tragique. Il n’est pas un simple commun des mortels. Il est issu d’une lignée divine frappée par une destinée impitoyable et cruelle.

Au Moyen-Âge, le personnage est un héros chevaleresque, qui met sa vie au service d’un Seigneur et obéit à un code moral exigeant.

A l’époque classique, le héros apprend à questionner le monde. Il interroge son droit au libre arbitre au moment où la philosophie traverse le siècle des lumières.

Au XIXème siècle, le héros devient romantique. Son point de vue est focalisé sur ses sentiments. Le monde extérieur est hostile à la réalisation de ses désirs. La psychologie entre en conflit avec l’environnement social du personnage.

Au XXème siècle, le personnage plonge dans l’exploration de ses traumatismes. Les auteurs digèrent les souffrances des deux guerres à travers la littérature. Et l’essor des découvertes sur la psychologie humaine oriente le héros vers son intériorité.

Au XXIème siècle, le personnage tente le pari fou de réaliser son être profond dans son environnement social.

L’évolution de la fonction du héros au fil des âges nous montre à quel point le personnage est lié à son milieu. Il montre aussi les aspirations profondes d’une société en quête d’émancipation, alors même que le personnage évolue vers de plus en plus d’introspection et d’individualisation.

Quelle est la prochaine étape ? Le personnage de fiction parviendra-t-il à se libérer de lui-même ?

Le corps serait-il perçu comme le dernier carcan de l’humanité ? C’est d’ailleurs un thème largement traité dans la science-fiction. Peut-on libérer la conscience d’un individu de son corps périssable ?

Le personnage et son contexte

Cette introduction à l’histoire de la littérature met en évidence une relation très étroite entre le personnage de fiction, son contexte et le niveau de conflit qu’il génère.

Robert McKee dans Story aborde le conflit des protagonistes en fonction de trois niveaux : l’intime, le personnel et l’extra personnel. Le premier cercle concerne le conflit intérieur du personnage, le deuxième cercle concerne la sphère personnelle et le troisième cercle concerne l’environnement social. En travaillant le contexte selon ces trois niveaux de conflit, cela permet à l’auteur de situer son personnage dans les trois dimensions de son environnement.

Robert McKee, Story

Pour aller plus loin, consultez : « Comment construire l’arène de votre récit ? »

Le personnage et sa psychologie

S.R. Charvet montre dans son livre Words that change Minds, que les comportements d’un individu sont conditionnés par son contexte. Que l’on soit seul, au travail, dans la sphère familiale, amoureuse, dans une activité sportive ou culturelle, nous n’avons pas les mêmes façons d’être. Nous adoptons des attitudes appropriées à chaque contexte.

En appliquant les 14 schémas de fonctionnement du LAB profile® au personnage de fiction, l’auteur peut dresser une caractérisation de personnage en 3 dimensions :

  • La sphère intime (Soi)
  • La sphère interpersonnelle (Famille, amis, amant)
  • La sphère sociale (Professionnelle, institutionnelle et géopolitique)

Consultez cet article en cliquant ici : « Comment créer des personnages avec un fort antagonisme »

Le personnage est profondément lié à son milieu et à son époque. L’un et l’autre ont un impact direct sur la psychologie du héros. Et l’évolution du personnage au fil de l’Histoire nous montre qu’il est un miroir, un reflet des questionnements d’une société et d’une époque donnée.

Je vous invite donc à vous poser deux questions sur votre travail d’écriture :

  • En tant qu’auteur, quel est le regard que vous portez sur notre époque ?
  • En quoi votre personnage porte (et portera) le témoignage de notre époque au regard de l’Histoire avec un grand H ?

Laetitia

Elle a consacré ses études et une partie de sa carrière à comprendre ce qui faisait d’une histoire, une « bonne » histoire. Quelles en étaient les composantes structurelles ? Comment s’architecture un récit ? Quels sont les ingrédients indispensables ? De l’idée à la rédaction, elle a mis au point une méthode d’écriture qui s’appuie sur des approches scénaristiques anglo-saxonnes, sur un marketing d’auteur 3.0 et sur des outils de coaching empruntés aux neurosciences. Avec ce procédé, elle offre aux auteurs l’opportunité d’écrire la « meilleure » histoire de leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 + 6 =


Revenir en haut de page