fbpx
Mademoiselle a trois ailes

Structurellement créative

Comment écrire un synopsis accrocheur ?

Il y a quelques semaines, j’ai rédigé un article sur la manière de remplir la fiche produit de votre livre sur la plateforme Amazon. Et parmi l’une de ces recommandations, je vous invitais à écrire une description de votre livre.

Oui.

Mais…

Comment écrit-on un synopsis accrocheur ?

Une description qui laisse tellement le lecteur en haleine, qu’il cherche frénétiquement le bouton « acheter » pour découvrir la suite.

Dans ce but, j’ai récemment lu le livre d’un copywriter et écrivain américain, Bryan Cohen, qui partage sa méthode d’écriture de synopsis dans son livre How to write sizzling synopsis. Il y fait un certain nombre de recommandations dont certaines d’entre elles sont des évidences. En les lisant je marmonnais dans ma barbe (Oui et bien ça ! Je le fais déjà…)

Sauf que.

Faire une chose indépendamment d’une autre peut parfois ne rien valoir…

Je vais donc vous inviter chaudement à tenir compte de tous les avis et conseils qui vont suivre. C’est en respectant l’ensemble de la procédure que les résultats se feront sentir.

Et je vous partagerai mon synopsis avant et après Bryan Cohen.

Bryan a commencé son exposé en se posant la question suivante :

Que recherche le lecteur ?

A son sens, le lecteur veut des personnages facilement identifiables et une connexion émotionnelle.

Voici de quelle manière il propose d’atteindre ce but.

  • L’être humain est une créature emplie d’habitudes et le lecteur n’y échappe pas.
    • S’il aime un certain type de personnage ou de situation, il cherchera à lire le même type de livre.
    • Pensez à observer vos propres habitudes de lecture et voyez comment elles influencent vos achats !
    • Le public aime consommer des livres, des films, des musiques qui lui sont familiers. Donnez-lui les repères qu’il attend…
    • Je n’insisterai jamais assez, mais travailler le portrait de votre lecteur idéal est fondamental.
  • Enrichir l’expérience de lecture du synopsis du lecteur potentiel avec une scène excitante et frustrante à la fois.
  • Décrire l’évolution des émotions du personnage dans l’intrigue.
    • Reposez-vous sur votre arc transformationnel.
  • Se concentrer sur les 2 ou 3 personnages les plus importants de votre intrigue principale.
  • S’amuser à présenter l’histoire :
    • en mode épique du genre « Hollywood picture presents… »
    •  et grâce à cela supprimer tout ce qui n’est pas essentiel à la compréhension du récit.
  • Ecrire une tagline avec un hook en vous référant à cet article
  • Décrire le monde l’histoire et la backstory des personnages :
    • D’où vient le personnage et quels sont ses objectifs dans l’intrigue
    • Dans quelles problématiques le monde de l’histoire plonge le personnage ?
  • N’utiliser que les prénoms. Ne surchargez pas la lecture avec les patronymes complets.
  • Impulser du rythme en alternant phrase courte et phrase longue.
  • Mixer terme vague et terme précis.
  • Placer stratégiquement vos mots-clés ou chargés émotionnellement en fin de phrase et en fin de paragraphe pour augmenter leur effet.
  • Lire le synopsis à voix haute pour en apprécier le rythme et la mélodie. Est-ce qu’il sonne bien ?
  • Synthétiser votre synopsis au maximum de manière que chaque mot compte, afin d’en accroître l’impact émotionnel.
  • Eviter les circonvolutions et les explications alambiquées. Droit au but.
  • Soigner les mots de transition entre chaque phrase pour gagner en fluidité :
    • Quand
    • Après
    • Comme
    • Avant
    • Avec
    • Au minimum un toutes les 3 phrases.
  • Utiliser le TWIST :
    • Présenter une scène dangereuse ou négative juste après un fait objectif ou neutre.
    • Placer stratégiquement le twist à la troisième phrase du premier paragraphe.
  • Concentrer la tension dans les dernières phrases en utilisant un cliffhanger.
    • Un cliffhanger est le moment où vous menez votre lecteur idéal sur une corniche escarpée : devant un précipice, derrière un pont que vous avez brûlé.
    • Votre personnage est dans une situation tellement impossible que tout semble contre lui : un amour contrarié, une tentative de meurtre, une accusation de meurtre, une mission impossible à accomplir, une quête inachevée, …
    • Votre personnage est en danger ou il n’a pas achevé une importante mission.
  • Finir le synopsis sur une question ou une ellipse.

J’ai appliqué ces recommandations à mes propres synopsis et voici le test avant / après sur l’un de mes romans : Petite souris grise.

AVANT

Céline est une employée modèle à la pharmacie Desprez, où elle se languit d’amour pour son patron, Cyrille, qui ne lui témoigne en retour qu’une indifférence hautaine et condescendante. Handicapée par une timidité maladive, elle désespère en secret de ne jamais parvenir à le séduire. Mais c’est sans compter sur l’intervention de ses collègues, les pétillantes Anna et Myriam, qui vont s’immiscer avec bonheur et ravissement dans ses affaires.

APRES

Petite souris grise, une romance feel good au boulot…

Céline est ce que l’on pourrait appeler une vieille fille.

Elle est pétrie d’idées d’un autre âge. Mais ce n’est pas sa faute, elle a été élevée comme cela ! Alors quand pour la première fois, son cœur se met battre plus fort pour un homme, elle se sent totalement perdue.

Comment fait-on pour être séduisante quand on se cache depuis si longtemps aux regards des autres ?

Émues par le sort de leur petite collègue, éperdument éprise de Cyrille, leur patron, Myriam et Anna décident d’intervenir.

Et d’un coup, la vie amoureuse de Céline va devenir bien mouvementée…

A vous de jouer !

Je vous invite donc à retravailler vos synopsis et à en apprécier la transformation avant/après. N’hésitez pas à partager le résultat de vos travaux !

Laetitia

Elle a consacré ses études et une partie de sa carrière à comprendre ce qui faisait d’une histoire, une « bonne » histoire. Quelles en étaient les composantes structurelles ? Comment s’architecture un récit ? Quels sont les ingrédients indispensables ? De l’idée à la rédaction, elle a mis au point une méthode d’écriture qui s’appuie sur des approches scénaristiques anglo-saxonnes, sur un marketing d’auteur 3.0 et sur des outils de coaching empruntés aux neurosciences. Avec ce procédé, elle offre aux auteurs l’opportunité d’écrire la « meilleure » histoire de leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 3 =


Revenir en haut de page