fbpx
Mademoiselle a trois ailes

Structurellement créative

Comment animer une communauté de fans ?

Si vous êtes un auteur introverti, cette problématique a de quoi vous faire faire des cauchemars ! Prendre la parole dans un groupe de lecteurs autour d’un livre – et pas n’importe lequel, le sien ! – peut être une torture pour un certain nombre d’auteurs. Et j’en fais partie… Pas de doute, j’en suis.

Pourtant cette compétence est de plus en plus demandée aux auteurs, qu’ils soient indépendants ou édités. Avec la digitalisation du marketing, être capable d’animer une communauté sur le net est un atout indéniable pour un auteur.

Très bien.

Mais comment s’y prend-on ? Comment créer une communauté de fans ?

  • En animant ses pages auteurs sur les réseaux sociaux
  • En animant votre propre blog en écrivant des articles sur vos lectures favorites
  • En écrivant une newsletter régulière à vos abonnés

Dans un monde idéal, un auteur devrait pouvoir faire les trois… mais nous sommes humains et certains canaux de communication nous sont plus accessibles que d’autres.

Dans un premier temps, focalisez-vous sur la newsletter, car c’est l’outil de communication le plus direct et le plus personnalisé qu’il soit.

Pour acquérir des abonnés, invitez-les à rejoindre votre liste à la fin de vos ouvrages ou bien offrez l’un de vos livres (ou un extrait) en échange de leur adresse e-mail.

Que faire une fois que vous avez obtenu ces contacts ?

Avant tout, il faut bien comprendre l’état d’esprit d’une newsletter d’auteur. Considérez d’amblée vos lecteurs comme des fans, plutôt que comme de simples abonnés. Vous allez construire avec eux une relation privilégiée autour de votre passion commune pour la lecture et au-delà de ça, pour votre genre de prédilection : SF, Fantasy, Thriller, Romance, Policier, Humour, Littérature jeunesse, etc…

Dans son livre Newsletter Ninja, Tammi Labrecque explique qu’il ne s’agit pas d’écrire une newsletter à votre gloire, où le seul objectif est de vendre vos ouvrages.

Surtout pas.

Il ne s’agit pas de vous, mais de vos lecteurs. D’ailleurs Joanna Penn parle à ce sujet de karma social, c’est-à-dire de la faculté de parler des autres avant de soi.

Je m’explique.

Avant d’être auteur, vous êtes très certainement un grand lecteur ou spectateur de film.

Partagez avec vos fans cette passion. C’est aussi simple que cela.

Et là, même un auteur introverti est capable de le faire… et peut-être même mieux qu’un auteur extraverti !

Ainsi les sujets de conversations sont quasi inépuisables :

  • Quels sont vos livres préférés ? Détestés ?
  • Quels sont vos types de personnage préférés ? Détestés ?
  • Quels sont les acteurs qui incarnent le mieux ce type de personnage ?
  • Que pensez-vous des romans publiés sur Kindle ? Sur Kobo ?
  • Que pensez-vous des séries diffusées sur Netflix ? Sur Amazon ?
  • Quel(le) lecture/film a suscité votre vocation d’écrivain ?
  • Quel est le meilleur livre/film jamais vu ?
  • Que lisez-vous en ce moment ?
  • Que regardez-vous en ce moment ?

Et c’est bien là le maître mot : engagez la conversation

Pourquoi ?

Parce que vous voulez créer une vraie relation avec vos abonnés. En construisant une relation ouverte et authentique avec l’abonné, vous le transformez en superfan capable d’évangéliser d’autres lecteurs à votre cause.

Si vous souhaitez aller plus loin, le concept de SUPERFAN est développé par David Gaughran dans son livre : Strangers to Superfans.

De ce point de vue, on comprend bien qu’une newsletter d’auteur est bien plus qu’un emailing de promotion. Pas d’envoi de message en masse impersonnel et ennuyeux. Mais une liste d’abonnés superfans, forte et engagée.

A ce titre les recommandations de Tammi Labrecque sur la gestion de la liste sont assez étonnantes. A son sens, la définition même d’une liste forte et engagée repose sur une sacro-sainte triade :

  • Ouverture de mail
  • Click sur le lien
  • Interaction avec l’abonné

Si l’échange ne remplit pas ces conditions, il suggère de relancer aimablement l’abonné. Mais si celui-ci ne répond toujours pas, il conseille de le supprimer sans regret ni remord. Privilégiez la qualité à la quantité.

Au-delà du fait que cette gestion vous permettra d’augmenter la bonne e-réputation de vos courriels auprès des fournisseurs de messageries, elle vous aidera à mieux connaître votre lectorat type, ce que, entre parenthèses, les moteurs de recherche de Facebook, Google et Amazon adorent !

A vous de jouer !

Commencer dès maintenant à construire votre communauté de fans. Je vous recommande de commencer par la mailing liste car elle est l’outil de marketing digital le plus performant à ce jour.

Laetitia

Elle a consacré ses études et une partie de sa carrière à comprendre ce qui faisait d’une histoire, une « bonne » histoire. Quelles en étaient les composantes structurelles ? Comment s’architecture un récit ? Quels sont les ingrédients indispensables ? De l’idée à la rédaction, elle a mis au point une méthode d’écriture qui s’appuie sur des approches scénaristiques anglo-saxonnes, sur un marketing d’auteur 3.0 et sur des outils de coaching empruntés aux neurosciences. Avec ce procédé, elle offre aux auteurs l’opportunité d’écrire la « meilleure » histoire de leur vie.

2 réflexions sur « Comment animer une communauté de fans ? »

  1. Utiliser le “pouvoir des introvertis” (si cher à Susan Cain) pour créer des liens forts avec ses followers. Créer un vrai échange.
    Je trouve que cette époque n’a jamais été aussi propice à l’épanouissement des introvertis.
    Intéressant le livre de Strangers to Superfan 😉
    J’aime bien cette approche plus “intimiste” de la relation à ses fans, loin de toute publicité et autre battage.
    N’hésitez pas à venir sur mon blog
    https://introverti.news.blog/

    1. Merci pour votre commentaire. Ressources très intéressantes également sur votre blog. Je ferai la lecture de Susan Cain, que je ne connaissais pas… Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 ⁄ 1 =


Revenir en haut de page