fbpx
Mademoiselle a trois ailes

Structurellement créative

La passion des histoires » Tout le monde n’a pas eu la chance d’échouer dans sa carrière

Tout le monde n’a pas eu la chance d’échouer dans sa carrière

Mon premier chantier d’auteur entrepreneur a été les finances. Bon. Ce qu’il y a de bien avec l’argent, c’est qu’on ne peut pas être plus concret que ça ! Voir l’état de mes ventes en fin d’année m’avait fait faire la grimace. Il y avait urgence à agir.

Je m’étais inscrite depuis un moment à la newsletter de Marjorie Llombart et je suivais ses articles sur la reconversion professionnelle et le rapport des femmes à l’argent. Elle me recommande alors les services d’une collègue, Nathalie Cariou, coach en intelligence financière. Je visionne ses vidéos, lis ses articles, et comprends une chose importante.

Si j’en suis là où j’en suis, c’est uniquement de ma faute. Ce n’est pas la faute des lecteurs qui ne comprennent pas mon talent. Ce n’est pas la faute d’Amazon et Kobo qui ne font pas correctement leur job. Ce n’est pas la faute de Facebook qui ne me met pas assez en avant. C’est la mienne. Et point à la ligne. Donc, j’ai deux options : soit, je renonce, soit, je prends mes responsabilités et j’agis.

C’est pourquoi je m’inscris au programme de Nathalie. Au début je pensais faire du contrôle de gestion armée de ma calculette ! Non. Je commence en fait par faire de la psychologie financière et comportementale. Eh bien, c’est fou ce que ce petit bout de papier vert génère comme fantasme et désir refoulé ! Et j’en avais plus que mon lot ! Je ne m’autorisais pas à gagner de l’argent, tout simplement parce que c’était mal.

Sur mon parcours, je fais aussi la connaissance de Christian Junod, ancien banquier expert en relation à l’argent. Son approche est tellement déculpabilisante, qu’il parvient à faire de vous le meilleur ami de l’argent ! Avec ses conférences, je finis de lever les derniers freins psychologiques.

Nous sommes conditionnés de bien des manières par notre éducation et les injonctions reçues de notre enfance, mais jamais je n’aurais soupçonné à quel point elles influencent notre vie d’adulte professionnel.

Le chantier finance était définitivement l’un des plus lourds pour moi à entreprendre, et je ne mesurais pas à quel point.

Finalement, c’est une chance que mon roman n’ait pas fonctionné ! Sans quoi, je n’aurais jamais fait ces rencontres et fait autant de découvertes sur moi-même.

Alors, béni soit l’échec.

Laetitia

Elle a consacré ses études et une partie de sa carrière à comprendre ce qui faisait d’une histoire, une « bonne » histoire. Quelles en étaient les composantes structurelles ? Comment s’architecture un récit ? Quels sont les ingrédients indispensables ? De l’idée à la rédaction, elle a mis au point une méthode d’écriture qui s’appuie sur des approches scénaristiques anglo-saxonnes, sur un marketing d’auteur 3.0 et sur des outils de coaching empruntés aux neurosciences. Avec ce procédé, elle offre aux auteurs l’opportunité d’écrire la « meilleure » histoire de leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 20 =


Revenir en haut de page