fbpx
Mademoiselle a trois ailes

Structurellement créative

La passion des histoires » Marketing d’inspiration

Marketing d’inspiration

Lorsque j’ai décidé de devenir indépendante, il y a trois ans, j’ai suivi des formations traditionnelles en action commerciale à la boutique de gestion, à la chambre de commerce et d’industrie et en pépinières d’entreprises. Experte dans mon domaine, l’écriture, mais sans aucune expérience en vente, je m’en suis remise à des formateurs. J’ai appris des méthodes de vente agressives et intrusives qui étaient à dix mille lieux de me correspondre. Il s’agissait la plupart du temps d’anciens commerciaux, probablement talentueux, mais n’ayant jamais monté leur propre entreprise. Ce point-là aurait dû m’alerter…

Bref, j’en suis ressortie avec la conviction raffermie que j’étais nulle en vente.

Mais, sans vente, pas de chiffre d’affaires et donc pas d’entreprise.

Je n’avais pas le choix, il fallait que j’apprenne le marketing.

Lorsque j’ai cherché à me former, j’ai trouvé sur internet un grand nombre d’infopreneurs qui proposent leur service en webmarketing. Plusieurs d’entre eux m’ont puissamment inspirée et m’ont aidée à changer mon point de vue : Morgane Février et David Jay en première ligne, mais aussi la Neuro Business School, Olivier Roland, Aurélien Amacker, Le Marketeur français, Laurent Chenot et bien d’autres.

force de vente

Ma première leçon a été d’apprendre à me connaître, à me dépouiller de mes préjugés sur la vente et l’argent. Puisqu’au bout du compte, il ne s’agissait que de ça. Ensuite j’ai appris à vraiment écouter mon client. Tant que je n’aurais pas cerné sa douleur, je n’avais pas la moindre chance de lui vendre quoi que ce soit. Une fois cette frustration identifiée, encore fallait-il correctement présenter mon produit. Donc on oublie son jargon, ses diplômes, ses outils, sa formation, tout ce derrière quoi on se cache pour se rassurer ! J’ai appris à hacker le cerveau de mon client grâce notamment aux neurosciences. Branchée sur ses besoins et uniquement sur eux, j’ai petit à petit conçu mon offre grâce au copywriting, pour qu’elle lui corresponde parfaitement.

Pour finir, choisissez avec soin vos formations commerciales, car nombreux sont les faux prophètes…

Laetitia

Elle a consacré ses études et une partie de sa carrière à comprendre ce qui faisait d’une histoire, une « bonne » histoire. Quelles en étaient les composantes structurelles ? Comment s’architecture un récit ? Quels sont les ingrédients indispensables ? De l’idée à la rédaction, elle a mis au point une méthode d’écriture qui s’appuie sur des approches scénaristiques anglo-saxonnes, sur un marketing d’auteur 3.0 et sur des outils de coaching empruntés aux neurosciences. Avec ce procédé, elle offre aux auteurs l’opportunité d’écrire la « meilleure » histoire de leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 20 =


Revenir en haut de page