fbpx
Mademoiselle a trois ailes

Structurellement créative

Comment trouver un titre accrocheur pour un livre ?

Pour certain la qualité du titre passerait avant la couverture !

De mon point de vue, j’aurais tendance à dire que c’est 50/50 et mes amis graphistes ne me contrediront pas ?.

Les marketeurs américains ont une démarche bien spécifique pour expliquer cette pratique : « How to write a good hook for a book ? »

Comment hameçonner votre lecteur avec le bon appât ?

How to write a good hook for a book ?
  1. En éveillant leur curiosité…
  2. … Plus que ça en les intriguant.
  3. En utilisant le pouvoir des mots pour créer une impression visuelle dans leur cerveau.
  4. En jouant sur la liste des oppositions et des contradictions.
  5. En cherchant le bon oxymore.

Souvenez-vous de vos cours de français au lycée.

Rappelez-vous ce vers célèbre :

La Terre est bleue comme une orange 

Paul Eluard, l’amour la poésie (1929)

C’est probablement le plus bel oxymore de la langue française.

Oxymore : Figure de style qui consiste à allier deux mots de sens contradictoires.

Fermez-les yeux, arrêtez-vous un instant et ressentez l’effet produit.

  • Votre raison vous hurle que ce n’est pas logique.
  • Votre cœur vous dit que c’est la plus belle chose qu’il ait entendu.
  • Votre esprit pense que la Vie sur Terre est aussi précieuse, belle et juteuse qu’un fruit mûr.

Voilà ce qu’un bon titre provoque chez le lecteur :

  • Eveil de la curiosité
  • Explosion d’images
  • Déferlement de sensations
  • Inspiration et motivation

Comment rédiger un bon « hook » pour votre histoire ?

Je vous invite à consulter les articles de ces trois blogs américains qui m’ont inspiré cet article :

Fresh Ink Book Edition

How to create book hook

Coming up with a kicker of a concept

Pour rédiger un bon titre accrocheur, ces auteurs nous livrent deux astuces :

  1. Retenir l’attention du lecteur en UNE phrase avec un Kicker
  2. Utiliser la combinaison « Et si je te disais…, alors même que »

Et pour tout vous dire, c’est vraiment super efficace !

Retenez l’attention du lecteur en UNE phrase…

… en mentionnant ces trois paramètres :

  • Que poursuit le personnage principal ?
  • Quel est le contexte ?
  • Poser une question intrigante avec un kicker.

Un kicker est une caractérisation intrigante et presque saugrenue du personnage, de l’intrigue ou de l’arène et qui commence par un « Mais si… »

  • Mais si le héros est X, peut-il mener à bien sa mission ?
  • Mais si la quête est X, le héros peut-il mener à bien sa mission ?
  • Mais si les circonstances sont X, le héros peut-il mener à bien sa mission ?

Prenons par exemple le dernier film d’Edouard Norton, Brooklyn affairs, le kicker serait le suivant :

Mais si le détective en charge d’une enquête pour meurtre est atteint du syndrome de la Tourette, peut-il mener à bien sa mission et déjouer les manigances d’un promoteur véreux à Brooklyn ?

On remarque également que le kicker, à l’instar de l’oxymore, se construit à partir d’une liste d’opposition et de contradiction, en l’occurrence pour Brooklyn affairs : intelligent vs idiot.

Utiliser la question « Et si je te disais… alors même que… »

Selon Rob Eagar, un bon titre accrocheur présente :

  • la quête et la transformation qu’elle implique pour le héros,
  • une opposition thématique forte

Exemples :

  • Et si je te disais que quatre jamaïcains s’inscrivent aux JO d’hiver, alors même qu’ils n’ont jamais vu la neige ?
  • Et si je te disais que deux concurrents de l’édition tombent amoureux par courriels, alors même qu’ils sont les pires ennemis au travail ?
  • Et si je te disais que des humains sont victimes d’une gigantesque illusion créée par une machine, alors même qu’ils en sont les combustibles et les carburants ?
  • Et si je te disais qu’une équipe masculine de natation s’inscrit à un concours de danse aquatique synchronisée, alors même qu’ils ne sont ni athlétiques, ni sportifs mais encore dépressifs et les pires losers ?

A vous de jouer !

Je vous invite donc à télécharger ici une liste thématique des oppositions pour vous aider à créer votre Kicker ou votre « Et si je te disais… »

Laetitia

Elle a consacré ses études et une partie de sa carrière à comprendre ce qui faisait d’une histoire, une « bonne » histoire. Quelles en étaient les composantes structurelles ? Comment s’architecture un récit ? Quels sont les ingrédients indispensables ? De l’idée à la rédaction, elle a mis au point une méthode d’écriture qui s’appuie sur des approches scénaristiques anglo-saxonnes, sur un marketing d’auteur 3.0 et sur des outils de coaching empruntés aux neurosciences. Avec ce procédé, elle offre aux auteurs l’opportunité d’écrire la « meilleure » histoire de leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 − 8 =


Revenir en haut de page