fbpx
Mademoiselle a trois ailes

Structurellement créative

La passion des histoires » Planning d’écriture

Planning d’écriture

En ce 1er novembre débute le mois du Roman, le NaNoWriMo. Je m’engage dans ce concours avec un nouveau roman intitulé provisoirement « Mother & Biker » sous mon nom d’auteur L.L.L. David.

Planning d’écriture

Une jeune mère de 2 enfants, fraîchement divorcée, très impliquée pour le climat et la vie de son immeuble, ne voit pas d’un très bon oeil l’arrivée du nouveau repreneur de l’antique boutique du RDC : un revendeur de pièces détachées pour motos trop bruyantes et polluantes à son goût.

Le NaNoWriMo est un challenge d’auteurs qui consiste à écrire un roman de 50 000 mots en un mois !

Écrire un roman : OK

En un mois : Oups !

Ordinairement, je mets deux mois à produire 50 000 mots, à raison d’un rythme de croisière de 6000 mots par semaine. Donc forcément ça va coincer. Il va falloir changer mon mode opératoire.

Au dernier salon du Livre Paris, j’ai assisté à une master class de Marie Vareille, où elle partageait ses méthodes d’organisation. Elle préconise de dégager 20 minutes à une heure par jour d’écriture et d’en faire une routine. Ce qui marche assez bien pour elle, c’est de se mettre à son bureau entre 6h30 et 8h. Certes, c’est une heure fort matinale, mais elle a l’avantage d’être privilégiée : pas de bruit intempestif ni de dérangement inopportun ni de coup de téléphone intrusif.

Bon, pour être honnête, je ne suis pas sûre d’arriver à m’imposer cette discipline. Mais, ce que je vais essayer de faire, c’est de me dégager deux grosses demi-heures par jour : le matin de 8h30 à 9h15 et après manger de 13h15 à 14h.

L’autre technique que je vais expérimenter est le sprint d’écriture. Sur mes 45 minutes de concentration, j’écris le plus vite possible et sans m’arrêter avec l’objectif d’atteindre 834 mots.

Ainsi, si mes calculs sont bons, je produirai 1668 mots par jour. Au 30 novembre j’aurais écrit un roman de 50 040 mots. C’est pas beau ça !

Et vous ? Quelles sont vos astuces pour vous organiser ? Et quelle discipline vous imposez-vous ?

Laetitia

Elle a consacré ses études et une partie de sa carrière à comprendre ce qui faisait d’une histoire, une « bonne » histoire. Quelles en étaient les composantes structurelles ? Comment s’architecture un récit ? Quels sont les ingrédients indispensables ? De l’idée à la rédaction, elle a mis au point une méthode d’écriture qui s’appuie sur des approches scénaristiques anglo-saxonnes, sur un marketing d’auteur 3.0 et sur des outils de coaching empruntés aux neurosciences. Avec ce procédé, elle offre aux auteurs l’opportunité d’écrire la « meilleure » histoire de leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 × 26 =


Revenir en haut de page